A la veille de la commémoration de la Grande Guerre, notre association s'investie encore plus dans l'histoire du fort de Villiers.

Ce fort a eu un rôle dans le "Camp Retranché de Paris".

Cachets de la poste, cartes postales, relevés des carnets militaires, sont autant de preuves que le fort de Villiers a bien participé à la défense de Paris.

Un article paru dans le Valmaubuée Mag, N° 123 - page 30 - Automne 2013, nous informe que le président de l'ASFV, fait découvrir les empreintes de cette période, qui a laissé des traces encore visibles dans les forêts de l'Est Parisien. Le bois Saint-Martin, la forêt de Célie, le bois Notre Dame, le bois de Malnoue, entre autres, sont concernés par l'histoire militaire proche du fort de Villiers.

Val Maubuée

DES NOMS SUR DES MURS, superbe exposition qui se tient aux Archives Départementales , 18 avenue Salvador Allende - Bobigny - jusqu’au 29 mars 2013.

Le Fort de Villiers a accueilli une population variée avant qu’il ne soit définitivement fermé par la mairie de Noisy-le-Grand. Depuis sa création en 1878 jusqu’à nos jours, ses murs portent diverses inscriptions : par les militaires en casernement, en 14/18 et en 39/45 , puis par des personnes logés dans les divers abris du fort, puis par les associations.

Graffiti

PREMIERS RESULTATS DE NOS RECHERCHES SUR LA BATTERIE DE NOISY-LE-GRAND

Alors que, comme nous l’annonce à grand renfort d’article dans Noisy Mag « Sur les traces du Passé », le fort de Villiers n’a toujours pas d’intérêt pour les élus de notre ville, sinon de simplement le citer pour essayer de calmer les esprits…. Les émissions de télévisions, les articles sur le patrimoine de nos villes ne cessent de fleurir.

Je dis bien fleurir car ce mot montre l’imagination de nos concitoyens pour la promotion et la sauvegarde de leur patrimoine, alors que Noisy le Grand et son élite municipale doit encore travailler son imagination, démontrer réellement ses intentions pour la réhabilitation du fort de Villiers pour ouvrir un espace d’histoire à ses habitants.

Nous continuons à regrouper les éléments d’histoire se rapportant au fort. Voici comment nos amis photographes, historiens ramènent à la vision de nos populations l’histoire de leur environnement patrimonial.

Nous avons retrouvé le cliché du plan de la Batterie de Noisy le Grand, maintes fois citée dans les Journaux de Marches Officiels (JMO).
Les recherches, dans les archives, nous ont permis de trouver le plan sur calque cristal (heureusement en format A5). Il était rangé dans le classeur de Villiers, sans autre explication.
En agrandissant une partie de l'image et fouillant un peu plus au cadastre, il s'avère qu'à Noisy le Grand, rue de la Malnoue, à l'emplacement exact indiqué sur le croquis, il y a un terrain vague dont l'une des parcelles correspond parfaitement à la forme d'une batterie annexe, à ce que devrait être une position intermédiaire pour 3 pièces sur la diagonale entre Villiers et Chelles.( évoquée par Ph.TRUTTMANN)…

Rappelons également que le petit extrait de carte que nous avons trouvé au Service Historique de la Défense (SHD), semble être le seul survivant (probablement parce que mal classé, encore visible mais nous n'avons pas encore exploité toutes les possibilités de recherches.
Pour en arriver à la localisation sur le terrain, il a suffit d'un simple compas pour reporter sur GE l'axe défini par Ph. TRUTTMANN, de positionner le fragment de carte en notre possession par superposition à cet endroit et ensuite de fouiller le cadastre du secteur pour affiner.
ASFV

Le département de Seine Saint Denis émet une brochure sur les lieux d'Histoire et de Mémoire de la Déportation de la région parisienne (1940 - 1944) Nous espérons voir bientôt une brochure sur les forts de la deuxième ceinture de la défense de Paris en Seine Saint Denis, nous allons nous employer à les convaincre de l'intérêt de ces Forts.

lieux d'Histoire et de Mémoire de la Déportation de la région parisienne

L'histoire de notre région Île de France concerne plusieurs communes dont le bois Saint Martin, le Bois de Cély, la Forêt domaniale de Notre Dame, la Forêt domaniale de la Grange, qui constituaient une partie de la défense du camp retranché de Paris. Une bonne idée pour se promener et découvrir notre histoire.

les lieux d'Histoire et de Mémoire de la Déportation de la région parisienne

Une activité qui serait la bienvenue dans le Fort de Villiers.

Championnat européen des tirs aux armes préhistoriques

La Fédération Patrimoine-Environnement sera présente comme chaque année aux côtés d'autres associations nationales du patrimoine.
Du 3 au 6 novembre 2011 (10h à 19h) – Carrousel du Louvre 75001 Paris – Métro Palais Royal Musée du Louvre
STAND DE LA FEDERATION Patrimoine-Environnement A L’ENTREE DU SALON : Venez nous rendre visite sur notre stand à l’entrée du salon !

patrimoine 2011

Les fortifications ont constitué pendant longtemps le moyen le plus efficace de protéger les frontières de la France, en plaine, en montagne ou sur les côtes.
Ce film retrace l'histoire des fortifications de France, les principales périodes de leur construction et les options stratégiques chaque fois retenues.
Il met également en valeur le génie des grands bâtisseurs français : Vauban, Montalembert, Haxo, Séré de Rivières, Maginot.
Il montre aussi le Mur de l'Atlantique, dernière tentative de protection immobile avant la dissuasion nucléaire.
Ce film révèle enfin toute la beauté et la puissance de ce patrimoine méconnu de pierre et de béton. La redécouverte de ces lieux par les Français les transforme en citadelles pacifiques consacrées à la culture et aux loisirs.
Le ministre de la Défense vous invite pour la 1ère fois à pousser la porte de ces grands témoins de notre mémoire.

Ce n’est certainement pas un hasard si l’article consacré à la déclaration d’utilité publique du bois Saint-Martin précède les pages consacrées à l’été en images dans le dernier numéro de Noisy magazine, mais nous ne ferons pas de « mauvais esprit » : la joie des enfants et des plus âgés dans des espaces verts et sous un ciel clément est incontestable.

L’ASFV, si elle avait été « autorisée » par la municipalité et si le fort avait été sécurisé, aurait pu guider les noiséens, petits et grands, dans le fort : elle leur aurait fait découvrir l’histoire du lieu, le mode de vie des soldats courageux dans le vent et le froid pour défendre la capitale ; elle leur aurait proposé une visite guidée des espaces intérieurs et extérieurs du fort préparée à l’aide une maquette et une exposition sur l’histoire du fort. Puis, les guides bénévoles de l’association les auraient emmenés dans les souterrains et les caponnières, de drôles d’endroits à chaque coins du fort, qui permettaient de surveiller les côtés et de face. Aujourd’hui, ces pièces sont utilisées pour la conservation du vin ou du fromage car la température est à peu près constante (14° environ). Un lieu idéal pour y conserver la cave à vin de la confrérie du clos Saint-Vincent !
ASFV panneau

Une longue période de commémorations nationales s’ouvre pour la France.

Le secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants a présenté au Conseil des ministres du 09 septembre 2009 une communication sur la modernisation de la politique de la mémoire combattante.
De 2009 à 2018 :
Le 70éme anniversaire de la Seconde Guerre Mondiale.
Le 50éme anniversaire des indépendances africaines
Le 100éme anniversaire de la Grande Guerre.

Les commémorations de l’année 2010 s’articuleront principalement autour de la figure du Générale de Gaulle et de l’appel du 18 juin.
L’ASFV pour participer à ces événements dès le mois de janvier 2010 proposera des visites commentées sur certains sites historiques et autres vestiges de la Grande Guerre. Les dates seront affichées sur notre site internet un mois à l’avance.
Visites :
Visite du Bois de Cély, avec les banquettes de tir et boyaux de communications, emplacements de batteries de campagne de 14/18 comme dans la Forêt de Sénart et le Bois Notre Dame – 4kms de Noisy le Grand.
Le 7 novembre, l'ASFV participera activement à la conférence sur le thème "la reconversion et la revalorisation des forts d'Ile de France : quelle valorisation économique et pour quels projets ?". Cette journée se déroulera à l'Espace Jean-Marie Poirier 94370 Sucy en Brie.

[flickr photo=3600162635]

Téléchargez :

le communiqué de presse

le programme

Toutes les informations sont aussi disponibles sur http://conferencefortsiledefrance.blogspot.com

 

Le site de Cergy-Pontoise a été retenu par le ministère de la Culture pour accueillir le futur Centre national de conservation, de restauration et de recherches patrimoniales en Ile-de-France, parmi seize autres sites.

Frédéric Mitterrand a choisi Cergy-Pontoise (Val d’Oise) pour abriter le futur Centre national de conservation, de restauration et de recherches patrimoniales, après un premier appel à projet lancé en juillet 2008. La ville a été retenue parmi une liste de départ de seize candidats. Les trois finalistes étaient Cergy, Neuilly-sur-Marne et Nanterre.

Le futur centre aura pour tâche de stocker les œuvres maintenues en réserves des grands musées parisiens et abritera des ateliers de restauration d’œuvres d’art pour les musées de France. Ce centre devra également permettre la valorisation des métiers et techniques du patrimoine à travers des espaces d’expositions, des colloques et des ateliers de moulages de la RMN.
L'Association de Sauvegarde du Fort de Villiers était présente au colloque CLIO 94 en partenariat avec les Archives départementales du Val-de-Marne le samedi 10 octobre 2009 à la Salle des fêtes, Hôtel du Département 94 Créteil.
Sujets des Conférences "Les civils du sud-est parisien dans la guerre de l'époque romaine à la Seconde guerre mondiale".
Jean François Pernot membre d'honneur de l'ASFV, professeur au collège de France, présentait une conférence "La relation entre populations et fortifications du Moyen Age à nos jours". Les autres conférences et exposés traités par des personnalités, élus et présidents de sociétés historiques ont été très appréciées par l'assemblée.

Affiche Colloque Creteil 20091010

Le 07 novembre, l'ASFV est conviée à la conférence sur le thème "la reconversion et la revalorisation des forts d'Ile de France : quelle valorisation économique et pour quels projets ?" (voir document PDF ou la lettre ci dessous). Nous participerons activement à cette journée qui se déroulera à l'Espace Jean-Marie Poirier 94370 Sucy en Brie.

L'insertion des Forts en milieu urbain est une de nos actions auprès de la Mairie de Noisy le Grand à qui nous communiquons tous les renseignements que nous collectons à ce sujet. Certes l'Histoire de notre Ville et en particulier le Fort de Villiers qui est sa propriété ne semble pas les intéresser car ils restent absolument silencieux sur le sujet et ne répondent toujours pas à nos sollicitations.

Sucy-en-Brie, le 3 octobre 2009
Monsieur Patrick COTTE Président
Association de sauvegarde du Fort de Villiers
8, rue de la Butte Verte
93160 NOISY LE GRAND

Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la conférence sur le thème de la reconversion et de la valorisation des forts d'Ile de France: quelle valorisation économique et pour quels projets? qui se tiendra à Sucy-en-Brie le 7 novembre 2009.
Pour sa cinquième année, la FNASSEM organise le concours du meilleur petit journal du patrimoine 2010 auprès des classes allant du CM1 à la 5ème. Le but est double : permettre aux enfants de découvrir leur patrimoine et les initier à l'informatique. Cette année, le thème est "Sur les traces du passé..." pour que les enfants réalisent un petit journal sur l'Histoire de leur patrimoine bâti, naturel, privé ou public.

Qu'il serait bien de voir les enfants courir dans les allées du Fort partir à la recherche d'un indice, d'un objet qui retracerait l'histoire du Fort, son architecture ! Ne serait-il pas enthousiasmant que nos jeunes élèves redécouvrent l'histoire de notre commune qu'autant plus que des acteurs de ce passé sont toujours prêts à témoigner ?

Les informations sur ce concours sont disponibles ici : http://associations-patrimoine.org/article.php?id=826&dossier=13
La loi «Grenelle 1» loi d'orientation reprenant les grandes lignes du Grenelle de l'environnement a été adoptée hier 21 octobre en première lecture à l'Assemblée nationale par 526 voix contre 4.
Le texte prévoit l'implication, et par conséquent leur responsabilité, des collectivités territoriales dans leur conception de l'urbanisme local puisqu'elles disposent, ou seront dotées dans l'année qui suivra l'adoption de la loi, d'outils leur permettant en particulier de conditionner la création de nouveaux quartiers, d'opérations d'aménagement à dominante d'habitat ou de bureaux, création ou au renforcement correspondant des infrastructures de transport.
La traduction de ces mesures dans les projets d'urbanisme des communes sera selon ce que les équipes municipales en place auront décidé. Nous rappellerons dans un prochain article les règles relatives à l'information des administrés et sur la mise à disposition des documents d'urbanisme, car, est-il besoin de le rappeler, ces projets engagent plusieurs générations.
L'Etat «encouragera la réalisation, par des agglomérations volontaires, de programmes globaux d'innovation énergétique, architecturale, paysagère et sociale, en continuité avec le bâti existant, qui intégreront dans leurs objectifs la préservation et la rénovation du patrimoine existant, le développement des transports en commun et des modes de déplacement économes en énergie, la prise en compte des enjeux économiques et sociaux, la réduction de la consommation d'espace et la réalisation de plusieurs éco-quartiers.» Nous relevons aussi qu'un «plan pour restaurer la nature en ville sera préparé pour l'année 2009.» De belles bases pour un projet pour le fort de Villiers.
Accès au texte intégral du projet de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/ta/ta0200.pdf
L'Association de Sauvegarde du Fort de Villiers était accueillie parmi une quarantaine d'associations françaises et européennes spécialisées dans le patrimoine militaire exposantes les 5 et 6 octobre dernier au fort de Seclin (appelé aussi fort Duhoux).
Entrée du Fort de Seclin

Outre la région Nord Pas de Calais, la Belgique,la Suisse, l'Italie et même la Pologne y tenaient un stand. Des ouvrages et des matériels de la période 1870-1940 y étaient exposés.

Forum au Fort de Seclin

Créé en 1992 par Michel Mansuy, secrétaire général de la Fédération des associations de sauvegarde des fortifications et président délégué national des anciens combattants de la ligne Maginot, ce forum a pour but de rassembler et de faire partager les expériences pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine militaire dont la France, notamment le Nord et l'Est, est particulièrement pourvue. Ce 16ème forum a mis l'accent sur le besoin d'implication des collectivités territoriales, notamment des communes et les intercommunalités. Les associations présentes contribuent au tourisme de mémoire et à la mise en valeur du patrimoine local, encouragées par l'intérêt croissant pour les vieilles pierres et l'histoire. Le forum a clôturé ces journées sur la nécessité de la recherche de la vérité historique, qu'elle soit glorieuse ou non.

Enfin, Julien Depret, spécialiste de renom, présentait son ouvrage «Maubeuge la militaire. Genèse et évolution de la place forte 1872-1914 » pour décrypter l'art de la poliorcétique (ou l'art de mener un siège, en offense comme en défense).
La caserne du Fort de Seclin

En ligne

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

Accès

Aller au haut