L’assemblée générale ordinaire de la Société Historique de Villiers sur Marne (SHV) s’est tenue samedi 18 janvier 2014.

À cette occasion, Monsieur le président Daniel Poisson a donné la parole à notre association.

Nous avons évoqué le rôle du fort de Villiers durant la Grande Guerre de 14/18. Le camp retranché de Paris dans l’Est Parisien.

La rencontre avec les membres de la SHV et les élus présents nous a permis d’apporter quelques éclaircissements sur le Fort de Villiers, son passé, son état actuel, et quelques anecdotes durant la Grande Guerre.

Enfin, l'ASFV participera à l’exposition « Les Villiérains pendant la grande guerre 1914 / 1918 ».

L'ASFV, suite à l'article intitulé "Pour la petite histoire" - 1870, sale année pour Noisy" publié dans Noisy Magazine de novembre 2013, page 28, alerte les noiséens et les amis du Fort de Villiers sur de nombreuses erreurs historiques le concernant.

On peut ainsi lire, à la troisième colonne, ligne 4 :

" Même le fort de Villiers, pourtant situé sur la commune de Noisy, comme son nom ne l'indique pas, participe sans scrupule au pilonnage….". Or, le fort de Villiers n'était pas construit en 1870. Il le sera, suite à la Loi du 27 mars 1874 sous l'appellation « Tête de pont de la Marne » et les travaux de construction commenceront en 1878 pour s'achever en 1881 ; la date de sa construction est d'ailleurs gravée sur son fronton !

Le fort de Villiers n'était pas situé sur la commune de Noisy-le-Grand jusqu'à ce que la Loi n° 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne le situe définitivement en Seine Saint-Denis et sur la commune de Noisy-le-Grand. Les communes des Noisy-le-Grand et de Villiers-sur-Marne étaient alors situées dans le département Seine et Oise.

Enfin, et cette phrase, à défaut d'être etayée sur l'histoire (date de sa construction) ressemble à de la désinformation, compte-tenu du silence assourdissant de la ville de Noisy-le-Grand pour mieux le discréditer et le faire disparaître : " Même le fort de Villiers, pourtant situé sur la commune de Noisy, comme son nom ne l'indique pas, participe sans scrupule au pilonnage…." alors qu'il s'agissait de la guerre franco-prussienne de 1870, en conséquence de laquelle le gouvernement avait décidé de l'érection d'une nouvelle ceinture de fortifications pour prévenir toute nouvelle invasion, dont le fort de Villiers !

Encore une fois, l'ASFV rappelle que le fort de Villiers est le seul fort de l'Est Parisien a être entier et en parfait état, mais il a été laissé à l'abandon particulièrement depuis 2007, date à laquelle toutes les associations qui y avaient leur siège ont été sommées de partir alors qu'elle assuraient un minimum d'entretien.

L'ASFV s'élève contre ces erreurs véhiculées par Noisy Magazine dont le directeur de publication devrait prendre l'attache sur l'histoire du fort de Villiers auprès de l'association ASFV. Tout rappel à l'histoire se doit d'être conforme aux lois votées par le Parlement, aux décrets publiés au journal officiel et aux discours des hommes politiques et du gouvernement de l'époque. Elle demande par conséquent un droit de réponse. Si cela n'était pas le cas, alors la conclusion serait que la municipalité, ignorant l'activité de l'ASFV depuis sa création, a la volonté de faire disparaître le fort de Villiers et de cacher sa véritable histoire aux Noiséens et aux populations d'île de France.

L’Association de Sauvegarde du Fort de Villiers présente ses meilleurs vœux à tous nos adhérents, amis et soutiens pour 2011.

Notre association continue son chemin de mémoire, de suggestions, de contacts pour l’avenir du Fort.

Les différentes réunions pour le PLU qui se sont tenues dans les quartiers de Noisy le Grand ont été instructives. En dépit d’une agressivité mal-dissimulée lors de ces réunions de la part de nos élus vis-à-vis de nos représentants et d’un amalgame incongru avec d’autres associations de Noisy qui gênent notre Edile, nous avons pu connaître (si nous pouvons croire en la parole souvent changeante de nos responsables municipaux) les projets pour le Fort de Villiers. Rien ne sera fait dans les 3 années à venir. Notre Maire aurait confié à un cabinet d’études les projets sur le devenir du fort. Il ne peut promettre qu’il n’y aura pas de destruction même partielle de ce lieu unique dans l’est Parisien et parfaitement bien conservé au regard des 5 forts de l’Est.

Le Maire a beaucoup insisté sur la sécurité et la dépollution du site.
Bien entendu nous sommes conscients que les normes de sécurités pour accueillir du public ont évolué et que les Noiséens ne peuvent se promener dans un espace non sécurisé.
Nous restons donc très vigilants.

Nous poursuivons nos recherches sur le bois de Cély et le bois Saint-Martin. 2011 est l’année de la Forêt. Souhaitons que nos élus aient conscience que l’histoire de notre commune et de la région Île de France est aussi inscrite dans la terre de ces forêts. Nous y trouvons des traces de tranchées, de dépôt de munitions, de banquettes de tir, de boyaux de communication, d’anciens tracés de voies ferrées.

L’histoire du Fort de Villiers est liée à la commune de Noisy-le-Grand. Bien que dénommé « Fort de Villiers », il est situé sur la ville de Noisy-le-Grand (voir nos articles précédents) et fait partie du domaine privé communale.

Ainsi nous apprenons qu’en octobre 1916 les troupes viennent se reposer à Paris, l'activité ferroviaire est intense. L'ennemi est loin de Paris et la menace vient des airs. C'est pourquoi les hommes du Fort de Villiers sont emmenés en formation sur la défense anti-aérienne. Toutefois, ces hommes n'étant pas prioritaires sur l'approvisionnement en matériel, ils manquent de sacs de couchage. Ceux ci leur seront prêtés par le 9e Régiment d'artillerie à Pied stationné à proximité.

chateau vian
La carte postale ancienne représentent le Château de Vian à Noisy le Grand avec des soldats devant la porte sur le côté une guérite avec un soldat de garde avec son fusil et baïonnette au canon, sur le panneau situé au dessus de la grille on devine le numéro 82 et Rgt Artillerie Lourde.
C'est aussi en ce mois d'Octobre que se concrétise l'idée d'un commandement unique concernant la DCA de Paris, ceci afin d'en optimiser la défense. L'année 1917 verra la pleine application de ce principe.
Les mois d’Octobre et Novembre 2009 ont été riches en actions pour notre association.
La première conférence sur les forts de la deuxième ceinture d’Ile de France s’est tenue à Sucy en Brie (94. Une soixantaine d’élus, présidents d’associations, organisations diverses pour la valorisation et projets pour les forts y ont participé.

La présence remarquée d’élus des communes de Noisy-le–Grand (93), Chennevières (94), Buc (78), Saint Quentin en Yvelines (78) et Sucy (94) qui possèdent un fort Séré de Rivières sur leur territoire, du représentant du Centre d'instruction des sapeurs-pompiers de Paris basé dans le fort de Villeneuve Saint Georges (94), le Service Historique de la Défense et des représentants d’associations, a souligné leur intérêt pour ce patrimoine.

L’ASFV s’investit très activement à ces événements importants.

Les retombées pour le fort de Villiers qui appartient à la ville de Noisy-le-Grand ne se sont pas fait attendre. Nous recevons bon nombre de messages de soutien, des demandes de visites.
A ce sujet, nous vous informons que nous avons transmis toutes les demandes depuis la création de notre association à la Mairie de Noisy-le–Grand.
Soit dans le mémoire remit directement au Maire, soit au Maire adjoint chargé de la Culture, du Maire-Adjoint chargé du quartier Sud-Montfort, ou directement à l’Hôtel de ville.
Nous espérons que les demandes auront reçues une réponse car elles émanent du Ministère de la Justice, de la Fondation du Patrimoine, de sociétés patrimoniales, de professeurs d’université, d’étudiants en architecture, de photographes, cinéastes, publicistes, de touristes et diverses organisations culturelles et écoles.
Exemple (pour ne citer que les deux dernières) :
Je suis actuellement à la recherche d'un lieu pouvant ressembler à des baraquements de camps de concentration à la fin de la deuxième guerre mondiale. Ce téléfilm intitulé "///////", réalisé par Franck Ap//////, s'effectuera entre avril et Mai 2010.
F//// Film production est à l'origine de ce projet en collaboration avec France 2 et Arte.
Nous recherchons une ancienne caserne à l'abandon afin de préparer ce lieu de tournage pendant une semaine.
Auriez- vous des suggestions à me proposer?
Très cordialement
Mr D//// Ch//////
Responsable des repérages
Je vous écris du club langue et civilisations, et nous organisons des séjours pour des scolaires. J’aimerais donc savoir si le Fort de Villiers (93) était toujours fermé ou bien si cela avoir rouvert car nous aimerions organiser une visite de celui-ci.
Merci d’avance.
L'Equipe Commerciale
//////// Service M//////-S//////
/////// Rodez

Espérons que ces deux derniers demandeurs seront enfin autorisés à visiter le fort de Villiers et participer ainsi à sa réouverture pour le bien de tous. Nous avons du transférer de nombreuses demandes pour des tournages de films, pub, etc. à d’autres forts d’Ile de France qui ont profité de cette ressource financière. Le dernier article du Parisien « Vos Loisirs »du dimanche 06 décembre 2009 annonce les visites des forts Séré de Rivières d’Ile de France.

Nous remercions tous les amis qui nous laissent un message de soutien. Toutefois, je tiens spécialement à adresser un avertissement à tous les visiteurs qui s'aventurent le nez au vent pour visiter le Fort de Villiers.

Principales règles à respecter pour une visite :

Tout d'abord il faut demander l'autorisation au propriétaire. La Mairie en l'occurrence.

Etre en règle de vaccination pour le tétanos.

TOUT vol, destruction, démontage est PUNISSABLE…

Une très bonne connaissance des lieux est indispensable.
Il ne faut JAMAIS visiter un Fort seul.
Avertir quelqu'un de l'endroit où vous vous rendez.
Avoir un éclairage de secours.
Vérifier en avançant qu'il n'y a pas de trou ou d'obstacle.
Vérifier l'état des planchers, poutres, grilles.
Les citernes s'ouvrent parfois dans le sol…
Les puits peuvent être glissants.
Les plafonds peuvent être fragiles…
Ne pas faire de feu…
Ne pas s'aventurer dans les glacis : des ferrailles, des objets à moitié enfouis peuvent blesser…
Être vigilant en période de chasse, on peut vous prendre pour du gibier dans certains forts en campagne…
Respecter les endroits (locaux fermés, etc.) : ils ne le sont pas par hasard.
Un fort n'est pas un parc d'attraction. Les animaux y recherchent la tranquillité, ne la troublez pas.
Un fort n'est pas une poubelle, ni un wc.
Un fort n'est pas un support de tags.
Respecter les fresques et les inscriptions murales.

En aucun cas nous ne pourrions être tenus pour responsables de l'imprudence ou d'accidents survenus à qui que ce soit qui aille délibérément visiter un fort, ou tout autre ouvrage, fut-il "libre d'accès".

Plusieurs membres de l'ASFV ont l'expérience de la visite des forts. Ils connaissent bien le fort de Villiers, ses plans, son histoire, et ses dangers.

Source : "Index de la Fortification Française 1874/1914" réalisé par Marco Frijns, Luc Malchair, Jean-Jacques Moulins et Jean Peulinckx, paru en décembre 2008

{linkr:bookmarks;size:small;text:nn;separator:%20;badges:p}
Nous sommes heureux de vous présenter nos meilleurs vœux pour l'année à venir.

Nous souhaitons au Fort de Villiers de connaître bientôt une reconversion réussie, pour le bénéfice de de la ville de Noisy le Grand et des villes avoisinantes et qu’il soit inscrit à l’inventaire des richesses patrimoniales de la ville. Nous lui souhaitons aussi la bienveillance de l’équipe municipale pour autoriser rapidement son ouverture, même partielle car son état nécessite une sécurisation des lieux, et d’accorder à l’ASFV la possibilité d’effectuer des visites guidées commentées sur son histoire. Ce qui suppose que la passerelle soit d’abord restaurée et l'interdiction de franchissement levée.

Voici un bref bilan de ces huit mois d'activité :

Nous continuons nos recherches sur la construction du fort. Notre équipe chargée de la recherche historique a commencé à retrouver les plans d'origine (Service Historique et de Documentation de la Défense à Vincennes). Ils ont déjà réalisé un travail extraordinaire sur les activités des régiments et troupes qui l'occupaient au jour le jour, particulièrement sur la période 1914-1918.

Notre responsable communication améliore sérieusement le site de l'ASFV. Nous avons maintenant des visites de tous les continents : Hollande, de Suède, d’Allemagne, d’Italie, de Pologne, des USA, du Canada, du Maroc, d’Algérie et du Cameroun. Un agenda vient d'être mis en ligne pour signaler nos rendez-vous et nos actions.

Nous avons régulièrement de nouveaux adhérents majoritairement issus de Noisy le Grand.

En ligne

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

Accès

Aller au haut