Après bien des recherches, avec le concours des Archives de la ville de Noisy le Grand, de la Société Historique de Noisy le Grand - Gournay sur Marne - Champs sur marne et archéologique de Marne la Vallée, avec l’aide de Monsieur Henri-Claude Lapersonne secrétaire de l’ASFV, nous pouvons vous montrer l’acte de délibération du Conseil Municipale en dates des 15 mars et 19 avril 1879, 21 juillet 1881, ainsi que le plan joint à l’acte de session à l’Etat par le commune de Noisy le Grand, de l’usufruit de la portion de chemins de Villiers à Champs, situés entre  la limite de la commune de Noisy et l’entrée du Fort…. établit à la date du 19/9/1881. 

Cela met un terme à bien des rumeurs et mauvaises interprétations.

Nos actions de recherches continuent, un prochain épisode sans doute sur la guerre de 1870 à Noisy le grand.


Réunion extraordinaire du 15 Mars 1879.

Projet d’établissement d’une route stratégique entre les Forts de Villiers et de Chelles.

L’an mil huit cent soixante dix neuf, le samedi quinze mars , à huit heures du soir, le conseil municipal de Noisy le Grand s’est réuni en séance extraordinaire, sur la convocation et sous la présence de Mr le Maire, en vertu de l’autorisation de Mr le Préfet en date du 6 courant.

Présents : M.M. Bouder Marie , Lapersonne Adjoint , Auger , Maigret Paul, Brisson ,     Sergent , Dr.Descamps ,Garanger , Burodeau , Maigret Armant , Fournier.

Absent : M.Devies

Le but de la réunion est de délibérer sur le projet d »établissement d’une route stratégique  entre le Fort de Villiers et Chelles empruntant deux chemins vicinaux de Noisy le Grand. 

L’année a commencé très FORT :

Plusieurs visites du fort de Villiers ont eu lieu depuis le début de l’année.

C’est avec un très grand plaisir que nous vous annonçons que le fort de Villiers est le sujet d’études pour les étudiants et jeunes architectes européens dans le cadre du concours de la Fondation Wilmotte !

https://prixw.com

Les lauréats seront récompensés lors de la Biennale d’Architecture de Venise en mai prochain. L’ASFV sera présente.

Lundi 15 janvier 2018 :

Nous avons eu le plaisir de faire visiter le fort aux représentants de la Fondation Wilmotte qui ont fait la visite complète du fort. De nombreuses photos ont été faites, et le dossier accessible aux candidats de ce concours se poursuit.

L’ASFV est complètement impliqué dans ce projet et nous ne manquerons pas de faire d’autres visites aux étudiants et professionnels intéressés par le fort.

Nous remercions le Président Wilmotte de son intérêt pour notre site, ainsi qu’Agnès Diakite-Floucault et Emile Walbron pour leur courage digne de Koh-Lanta lors de la visite .

Ce même lundi 15 janvier, en dépit du temps exécrable, nous avons reçu monsieur Jean-Paul Delacruz qui soutient notre association. Nous avons pris les mesures du Pont-Levis Pilter, chaines, rouages, pont, chambres de bascule, et Jean-Paul pourra ainsi reconstituer le fonctionnement du mécanisme du Pont.

Il avait apporté quelques lampes à bougies de l’époque de la création du fort ainsi qu’une lampe allemande. Cela a créé une atmosphère particulièrement belle et agréable.

Toutes ces études prennent du temps. Nous ne manquerons pas de vous informer des résultats.

2018 commence avec déjà une grande nouvelle, parue dans le Noisy Mag N° 241 de janvier 2018 :

Les journées du Patrimoine 2018 seront aussi dans le fort de Villiers, et nous avons suscité un très grand intérêt auprès des Noiséens et villes avoisinantes.

Notre association soutient fortement par ses propositions et visites les actions de nos élus. Cela demande du temps, de la patience et les consultations auprès des Noiséens se feront bientôt.

Bon début d'année à tous et restons très positifs.

Samedi 21 octobre à 14h salle des commissions, Mairie de Noisy le Grand, s’est tenue la conférence de Jean-François Pernot sur « Les fort - de la Défense à l’Ecologie ».

En entrant dans la Mairie, sur la droite, salle des expositions temporaires, les panneaux sur le fort de Villiers qui avaient été exposés dans une des travées de la place de la caserne pour les Journées Européennes du Patrimoine, prenaient une belle place avec un très bon éclairage.

Nous vous proposons de venir les voir et de prendre connaissance de cet espace et édifice qui vous appartient.

Madame l’Adjointe au Maire chargée du Patrimoine a accueilli par un très beau discours nos amis et notre conférencier.

Il a fallu rajouter des chaises, et la participation de certains élus fut remarquée. Parmi l’assistance nous avons eu le plaisir d’accueillir plusieurs de nos adhérents ainsi que des présidents d’associations.

C’est un public très attentif qui, durant près de trois heures, a fait un grand tour des places fortes de France et d’Europe.

Nous remercions toutes les personnes qui sont venues s’intéresser au Patrimoine de leur ville.

Le système Séré de Rivières qui nous intéressait en tout premier plan fut développé par notre président d’Honneur, qui comme toujours, avec quelques pointes d’humour n’a pas relâché l’attention de son public.

Les 16 et 17 septembre 2017, pour la première fois, depuis 10 ans, le fort de Villiers est ouvert à la population. Depuis son acquisition par la ville,  le fort de Villiers n’avait pas été présenté aux Noiséens.

Cette année, enfin, nous avons pu découvrir une campagne de publicité sur les panneaux de la ville, dans le journal municipal Noisy Mag, sur les sites Internet de la Mairie et des associations…

Près de 2000 visites de ce lieu en deux après-midi !

3 guides, dont deux municipaux et un associatif, n’ont pas suffit à faire toutes les visites guidées, Madame l’Adjointe au Maire chargée du Patrimoine s’est engagée également et a réalisé 6 visites commentées supplémentaires.

800 visites guidées le samedi et près de 1200 visites le dimanche après-midi.

Madame le Maire, Brigitte Marsigny, et son Adjointe chargée du Patrimoine ont inauguré ces journées au cours de discours et d’une réunion autour d’un pot de l’amitié.

    

Elles ont souligné l’importance du patrimoine Noiséen, trop longtemps oublié, et les dégradations faites dans le fort depuis toutes ces années sans surveillance.

Nous avons pu, au cours de ces visites guidées, informer et projeter le fort dans le futur.

Son histoire fut très commentée, et nous avons eu la surprise, pendant leur déroulement, d’avoir les témoignages de deux personnes ayant vécu dans le fort dans les années 50.

Une dame, en particulier, a donné naissance à ses deux enfants dans la traverse-abri donnant accès à la caponnière double, alors transformée en « logement ». Entrée dans le fort en 1958, elle en est partie en 1971.

En ligne

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

Accès

Aller au haut